Ginseng

Ginseng : effets secondaires et contre-indications

Comme pour la plupart des plantes, il faut se renseigner sur les possibles contre-indications et effets secondaires liés à la consommation de ginseng de Corée. Car si le ginseng est une plante aux vertus nombreuses, elle n’est pas nécessairement adaptée à tout le monde. Alors, quels sont les effets secondaires du ginseng ? Existe-t-il des contre-indications liées à sa consommation ? Comment s’assurer de consommer du ginseng de Corée en toute sécurité ?Réponses !

De façon générale, cet article ne peut en rien remplacer l’avis médical d’un professionnel de santé. C’est pourquoi nous vous conseillons de consulter un médecin avant de débuter une cure de ginseng comme de toute autre plante.

Dans la médecine asiatique, le ginseng est utilisé contre de nombreux maux et troubles. À travers différents sujets, nous vous avons conseillé des variétés de ginseng et livré tous les secrets de cette plante asiatique absolument fascinante. Aujourd’hui, permettez-nous de vous en dire plus sur les potentiels dangers qu’elle représente. Car si le ginseng est une racine majoritairement sécuritaire, elle peut aussi représenter un danger si nous ne l’utilisons pas correctement.

Les effets secondaires liés à la consommation de ginseng

Aux dosages recommandés, le ginseng ne provoque que très rarement des effets indésirables. C’est pourquoi le respect des posologies et dosages indiqués sur les emballages des produits est aussi important. En cas de surdosage, ou dans le cas d’une prise continue de ginseng, des effets indésirables peuvent apparaître. Ces derniers, bien que rare, peuvent être dangereux dans certains cas. Voici ce qu’il faut savoir à leur sujet.

Une plante sécuritaire aux doses recommandées

Lorsqu’on respecte les dosages recommandés, le ginseng reste une plante sécuritaire. Les racines de ginseng sont alors généralement dénuées d’effets indésirables ou secondaires. Les analyses réalisées à ce jour sur les effets indésirables de cette plante asiatique montrent que dans la plupart des études cliniques, les sujets traités n’ont pas ressenti plus d’effets indésirables que les sujets des groupes témoins (1).

contre-indication ginseng

Cependant, au cours d’une étude menée en 1979, plusieurs effets indésirables sont apparus chez 14 des 133 personnes étudiées après l’ingestion de ginseng asiatique (Blumenthal M. — Ed – . The ABC Clinical Guide to Herbs, American Botanical Council, États-Unis 2003, p. 217.). Parmi les symptômes observés se trouvaient de l’irritabilité, de la diarrhée, de la nervosité, de l’hypertension ou des insomnies. Néanmoins, cette étude a été discréditée pour son manque de rigueur, et pour les très grandes quantités de ginseng consommées par les sujets. Depuis cette étude aux méthodes peu fiables, aucun autre cas d’effets secondaires liés à la consommation de ginseng n’a été recensé.

Les dangers du ginseng à hautes doses

Comme le prouvent les études cliniques dont a fait l’objet le ginseng de Corée, cette racine est majoritairement sécuritaire si nous la consommons en quantités raisonnables. En revanche, à hautes doses, de véritables effets indésirables peuvent être observés. Certains sont liés à l’humeur (irritabilité, insomnies, nervosité), d’autres aux troubles intestinaux (diarrhée). Enfin, le ginseng à hautes doses, en raison de ses effets stimulants sur l’organisme, peut aussi générer ou aggraver l’hypertension artérielle, ce qui peut représenter un véritable danger.

De plus, lorsque la consommation de ginseng dure dans le temps, elle peut aussi être à l’origine d’effets secondaires notables tels que ceux énumérés précédemment, mais pas seulement. En effet, le ginseng, sur de très longues périodes, peut aussi provoquer des maux de tête, des douleurs mammaires, des troubles de l’humeur ou encore, une augmentation du rythme cardiaque.

Les contre-indications du ginseng de Corée

Le ginseng est une plante aux utilisations diverses et multiples. Pourtant, il n’est pas adapté à tout le monde, puisqu’on le déconseille généralement aux femmes enceintes et allaitantes (2). De même, en raison de ses effets sur le corps, il est préférable de ne pas en donner aux jeunes enfants. Le ginseng présente quelques autres contre-indications. Les personnes atteintes d’une pathologie cardiaque ou d’une maladie auto-immune doivent éviter cette plante. Le ginseng est aussi à éviter pour les personnes souffrant de schizophrénie, d’hypersensibilité hormonale ou encore, de troubles du sommeil. Enfin, le panax ginseng est une plante vivement déconseillée aux personnes hémophiles ou ayant subi une transplantation d’organe.

La Commission E. recommande aux personnes atteintes d’hypertension artérielle d’éviter le ginseng asiatique. Il en est de même pour les personnes souffrant d’un cancer hormono-dépendant. Et ce, même si la plante ne semble pas avoir d’action œstrogénique (3).

En cas de maladies ou de traitement médical

Si vous souffrez d’un état de santé fragile ou d’une pathologie quelconque, il est toujours préférable de faire appel aux conseils d’un professionnel de santé. Ne prenez pas de ginseng ou d’autres plantes en automédication si votre santé ne le permet pas.

Si vous suivez un traitement médical, il faut éviter de prendre des compléments alimentaires ou d’autres produits contenant des plantes actives sans l’accord de votre médecin. En effet, il existe toujours un risque d’interaction entre les principes actifs des plantes et les médicaments (4) (5).

De façon générale, le ginseng agit sur les médicaments anticoagulants (6), hypoglycémiants et antidépresseurs (7).

Attention aux interactions avec d’autres plantes

Les principes actifs des plantes peuvent entrer en interaction et s’influencer mutuellement. Renseignez-vous au sujet des associations possibles du ginseng, qui doit être compatible avec les plantes que vous consommez déjà avant de l’associer. De même, les scientifiques conseillent de ne pas combiner le ginseng avec des stimulants comme la caféine ni de dépasser les doses journalières maximales pour cette plante.

On sait du ginseng qu’il peut augmenter les effets des plantes. Mais aussi des aliments ou des suppléments dotés de propriétés stimulantes tels que le thé, le café, le guarana ou encore, le chocolat. D’autre part, cette plante peut aussi augmenter les effets des plantes, des médicaments ou des suppléments aux propriétés hypoglycémiantes. À ce chapitre, on peut citer le fenugrec, le glucomannane ou le psyllium.

Les dangers du ginseng : notre consommation en première ligne

Le ginseng est une plante aux multiples vertus, qui peut être véritablement bénéfique pour la santé des individus. Seulement, comme pour beaucoup d’autres plantes et aliments, le ginseng peut représenter un danger. Outre les effets secondaires liés à sa consommation et les éventuelles contre-indications, il faut aussi souligner que notre consommation est à surveiller. En effet, ce ne sont pas toujours les plantes en elles-mêmes qui représentent un danger. Mais plutôt l’utilisation que nous en avons.

contre-indication ginseng

Conseils de consommation du panax ginseng

Pour éviter les dangers du ginseng, il faut avant tout en avoir une consommation raisonnable et maîtrisée. Chaque cure de ginseng et chaque produit font l’objet d’une posologie bien spécifique, qu’il convient de respecter. Prendre soin de respecter les doses maximales de ginseng recommandées permet de réduire considérablement les risques liés à la consommation de la racine asiatique. De plus, prenez soin d’observer des temps de pause suffisants entre chaque cure. Une cure ne doit pas excéder une période de trois mois (8). Dans l’idéal, ces pauses doivent donc durer une à deux semaines minimum. Cela permet au corps de se reposer entre chaque cure de ginseng, mais aussi d’en augmenter l’efficacité dans la durée !

Le respect des posologies est indispensable

En respectant ces quelques consignes, ou en se référant à un avis médical, on peut s’assurer de consommer du ginseng en toute sécurité. Mais aussi de tirer profit des réels bienfaits de la plante. Les études scientifiques sont unanimes au sujet du danger du ginseng. Le danger est rare, voire inexistant lorsque les consommateurs respectent les contre-indications et les posologies. Reportez-vous à la notice de votre produit à base de ginseng pour connaître la posologie à respecter. De même, si vous ressentez des effets indésirables liés à votre consommation de ginseng, stoppez votre cure. S’ils persistent, consultez un médecin. Mais si ces symptômes disparaissent, sachez qu’il est encore possible de consommer du ginseng. Il suffit de reprendre une cure en réduisant les doses de ginseng ! En cas de doute, consultez tout de même un avis médical.

Dangers du ginseng : ce qu’il faut retenir

Le ginseng est une plante majoritairement sécuritaire si on l’utilise à bon escient. Cependant, certaines personnes doivent l’éviter ou demander conseil à leur médecin avant de le consommer. Respectez les posologies pour éviter les effets secondaires liés à la consommation de ginseng, mais aussi les contre-indications en vigueur. Ne prenez pas de risque inutile en cas de traitement : consultez un avis médical. Une consommation juste et raisonnable vous assurera de profiter des bienfaits de la plante sans prendre le moindre risque.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer