Ginseng

Ginseng et grossesse

Le ginseng asiatique possède de nombreuses vertus pour la santé. Mais ses propriétés stimulantes sont-elles compatibles avec la grossesse ? Les femmes enceintes (et allaitantes) peuvent-elles consommer du ginseng sans risque ? Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Ginseng et grossesse : des propriétés incompatibles

Pendant la grossesse, il est nécessaire de redoubler de prudence vis-à-vis des aliments et des compléments alimentaires que nous consommons. Justement, les femmes enceintes doivent se méfier des compléments alimentaires, et notamment ceux qui contiennent des extraits de ginseng de Corée.

Des composés néfastes pour le bébé

Des scientifiques de Hong-Kong ont étudié la plante, notamment sur les rats. Les conclusions de cette étude montrent que l’un des composés de la plante pourrait être néfaste pour la santé du bébé (1). Plus précisément, il serait à l’origine de troubles musculaires et cardiaques. En effet, le ginsénoside Rb1 pourrait générer des anomalies chez le fœtus. Pour cette raison, ils déconseillent la consommation de ginseng et de compléments alimentaires qui en contiennent aux femmes enceintes, en particulier lors des trois premiers mois de la grossesse. Si cette étude a été réalisée sur les rats, elle souligne un fait important : nous ne pouvons pas affirmer que le ginseng de Corée est sans danger chez l’humain lors de la grossesse. Les femmes enceintes doivent donc éviter cette plante.

Ginseng et nausées matinales : attention aux recommandations

Les nausées matinales font partie des symptômes désagréables les plus courants lors d’une grossesse. De nombreuses plantes et compléments alimentaires sont alors proposés aux femmes enceintes pour les atténuer, dont le ginseng de Corée (2). Il est préférable d’éviter tout risque et de choisir une plante à l’innocuité prouvée pour la femme enceinte et son bébé, notamment au début de la grossesse. Le gingembre en est un très bon exemple. D’autres solutions peuvent remplacer les compléments alimentaires : manger peu, mais souvent, manger dès le réveil.

Ginseng et grossesse

Des données insuffisantes pour garantir l’innocuité de la plante

Les données actuellement à notre disposition au sujet du ginseng ne permettent pas de conclure à l’innocuité de la plante dans le cadre d’une grossesse (3). De ce fait, cette plante est déconseillée aux femmes enceintes qui cherchent à se supplémenter. Par ailleurs, et notamment en cas de mauvaise consommation, ce complément alimentaire peut avoir des effets indésirables. En effet, la consommation de ginseng est susceptible d’engendrer des effets secondaires comme des maux de tête, des douleurs mammaires, des troubles de l’humeur (irritabilité, nervosité), des insomnies, de l’hypertension ou des troubles digestifs. La grossesse met le corps à rude épreuve : il n’a pas besoin de subir d’autres symptômes.

Des propriétés incompatibles avec la grossesse

D’autre part, le ginseng de Corée possède des propriétés stimulantes pour l’organisme, qui ne sont pas compatibles avec la grossesse. Elle peut avoir pour effet d’augmenter la pression artérielle, ce qui est à éviter pour les femmes enceintes. Enfin, le ginseng de Corée peut aussi interagir avec des traitements médicamenteux (dont ceux utilisés pour le diabète et le diabète gestationnel) et avec d’autres plantes (4). Si la femme enceinte souhaite compléter son alimentation avec des compléments alimentaires, elle doit impérativement demander conseil à son médecin.

Ginseng et allaitement

Il n’est pas encore possible de confirmer l’innocuité de cette plante chez la femme allaitante. Ainsi, comme les femmes enceintes, les femmes qui allaitent doivent éviter de consommer du ginseng de Corée sous toutes ses formes. Pour l’allaitement, il est davantage conseillé de se tourner vers d’autres plantes telles que le fenugrec ou le maca qui sont des plantes à la fois anodines pour les femmes enceintes mais également bénéfiques pour améliorer la qualité du lait maternel (5).

Ginseng et grossesse : conclusion

Le ginseng de Corée ne fait pas partie des compléments alimentaires recommandés pendant la grossesse. Au contraire, ses effets pourraient être néfastes au bon déroulement d’une grossesse. Les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence dans leur utilisation des compléments alimentaires. Ici, et plus que jamais, l’avis d’un médecin est recommandé et indispensable au bon déroulement de la grossesse.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer