Ginseng

Tout savoir sur les ginsénosides

Si vous avez déjà parcouru quelques pages de ce site, vous avez probablement déjà une idée de ce que sont les « ginsénosides » et les « saponines », ou « saponosides ». Mais connaissez-vous bien ces molécules ? Si ce n’est pas le cas, voici une excellente occasion de faire le point sur les principes actifs majeurs du ginseng de Corée. Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur les ginsénosides dans cet article.

Les ginsénosides : les principes actifs du ginseng de Corée

Les ginsénosides sont des saponosides à structure stéroïdienne. Les saponines (ou saponosides) désignent une famille de molécules, dont les ginsénosides sont une sous-famille. À ce titre, un extrait de ginseng de Corée peut contenir 75 mg de saponine, dont seulement 10 mg sont des ginsénosides. Ainsi, ces derniers n’ont qu’une seule source végétale : le Panax ginseng, aussi appelé « ginseng asiatique. » Quant aux saponines, la plupart des végétaux en possèdent.

La différence entre saponines et ginsénosides

Pour imager, on pourrait considérer que les saponines constituent les défenses immunitaires du ginseng, ou d’une autre plante. Justement, de nombreuses plantes possèdent des saponines, mais il en existe de différentes sortes. Les saponines que l’on trouve dans le ginseng contiennent une proportion assez conséquente de ginsénosides. Et ces derniers ne se retrouvent dans aucune autre plante. Vous l’aurez compris, les ginsénosides sont des saponines, mais les saponines ne sont pas systématiquement des ginsénosides. Et cette différence est à considérer lorsque vous décidez d’acheter du ginseng asiatique. En effet, les bons extraits de ginseng doivent présenter une haute teneur en ginsénosides, et non pas seulement de saponines ou de saponosides. Nous allons y revenir.

Les principes actifs majeurs du ginseng

Les molécules actives du ginseng (américain et asiatique) sont donc les ginsénosides, qui appartiennent donc à la grande famille des saponines. À ce jour, les scientifiques ont réussi à identifier plusieurs ginsénosides différents. Ils sont présents en proportions variables dans les deux espèces de ginseng. Il s’agit du ginseng asiatique et du ginseng américain. Bien entendu, la plupart des saponines présentes dans le ginseng asiatique jouent aussi un rôle sur ses bienfaits. Or, ces molécules sont communes à beaucoup de plantes. Elles n’expliquent donc pas à elles seules les particularités du ginseng de Corée. Les ginsénosides sont à l’origine des bienfaits du ginseng sur la santé et sur l’organisme humain. Ils sont ce qui rend le ginseng unique en son genre, et si particulier.

ginsénosides

Les propriétés des ginsénosides : une influence majoritairement hormonale

Les ginsénosides sont les saponines à l’origine de la plupart des bienfaits du ginseng, que nous vous détaillons dans une autre page dédiée. Vous pouvez y retrouver tous les bienfaits de la plante. Alors, n’hésitez pas à la consulter ! Simplement, la recherche et les dernières études réalisées sur le ginseng de Corée ont permis de mieux comprendre l’influence des ginsénosides sur les bienfaits de la plante. Car si les saponines et autres nutriments du ginseng peuvent s’avérer bénéfiques pour le corps humain, les ginsénosides sont endémiques au ginseng.

Des molécules actives qui agissent sur les glandes et les hormones

Les ginsénosides jouent un rôle considérable dans les effets thérapeutiques du ginseng de Corée. Ils agissent particulièrement sur les glandes surrénales ainsi que sur les glandes sexuelles (1). À ce titre, les ginsénosides participent aux effets stimulants de la plante sur les glandes et la production d’hormones. On considère que ces molécules actives agissent sur la quantité et sur la qualité des hormones produites par le corps. Par exemple, les ginsénosides sont des précurseurs de la dopamine, mais aussi de la testostérone et d’autres hormones sexuelles (2). C’est ce qui explique notamment les effets aphrodisiaques de cette plante (3). Mais pas seulement.

Le ginseng est considéré comme un tonifiant général de l’organisme. À ce titre, la médecine traditionnelle chinoise l’utilise comme stimulant du corps. En agissant sur la production hormonale, le ginseng de Corée influence le bien-être général de celles et ceux qui le consomment (4). Cet effet bienfaisant sur l’organisme s’observe grâce à l’augmentation et la stimulation de la production de dopamine. En somme, ces molécules contribuent à faire du ginseng une plante apaisante et bénéfique pour l’humeur (5).

Choisir son ginseng : la teneur en ginsénosides et en saponines

Comme les ginsénosides sont des saponines, on pourrait penser qu’il suffit d’acheter un ginseng hautement titré en saponosides pour obtenir un produit de qualité. Malheureusement, si c’était bien le cas avant, ça ne l’est plus aujourd’hui. Beaucoup d’entreprises et de fabricants mal intentionnés tentent d’arnaquer les consommateurs. Ils ajoutent des saponines de manière artificielle dans leurs produits à base de ginseng. Évidemment, ces saponines ne sont pas des ginsénosides.

ginsénosides

Ces pratiques se retrouvent souvent chez les fabricants de produits et d’extraits de ginseng achetant à bas prix des racines de ginseng seulement âgées de deux à trois ans. Il faut pourtant attendre six à sept ans pour qu’une racine de ginseng soit hautement titrée en principes actifs (et en saponines). Alors, pour gonfler l’intérêt de leurs produits, ces fabricants y ajoutent des saponines provenant d’autres plantes. Nul besoin de vous dire qu’il n’y a pas de ginsénosides dans ces extraits végétaux !

Quels taux pour un bon extrait de ginseng de Corée ?

Identifier la teneur en saponines et en ginsénosides de votre produit est indispensable. Il faut toutefois faire le point sur ce que l’on peut considérer être un « bon » ou un « excellent » extrait de ginseng. Du ginseng de Corée de qualité doit contenir une moyenne de 80 milligrammes de saponines par gramme d’extrait. Parmi ces 80 milligrammes, 8 doivent être des ginsénosides (rb1 +rg1 +rg3). On considère donc que les meilleurs produits à base de ginseng de Corée contiennent 60 à 120 mg/gramme de saponines, dont 6 à 12 mg/gramme de ginsénosides.

Si ce n’est pas le cas et que le produit présente des taux inférieurs, ou si cette information n’est pas précisée sur l’emballage du ginseng, il est plus que certain qu’il s’agit d’un mauvais produit. Alors, passez votre chemin ! Sachez également que les meilleurs extraits de ginseng ne possèdent pas plus de 15 mg/gramme de ginsénosides. Naturellement, si un produit vous en annonce plus, c’est qu’il n’est pas fiable…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer